Informations sur la sécurité routière

DISTRACTION AU VOLANT

Last Updated on 12 October 2021

Lorsqu'il conduit un véhicule, l'attention du conducteur doit être concentrée sur le contrôle du véhicule et la prévention des collisions. Des activités secondaires comme manger, parler aux passagers, parler ou envoyer des textos sur des appareils mobiles (p. ex., des cellulaires ou des téléphones intelligents) peuvent détourner l'attention du conducteur de la tâche de conduite. Ces distractions peuvent diminuer la conscience qu’a le conducteur de l'environnement routier ou des autres usagers de la route et entraîner des retards potentiellement critiques dans la reconnaissance et la réaction aux risques liés à la conduite.

Prévalence:

En 2019, selon la Base nationale de données sur les collisions (BNDC) de Transports Canada[1]https://tc.canada.ca/fr/transport-routier/statistiques-donnees/statistiques-collisions-route-canada-2019, les policiers chargés des enquêtes ont indiqué qu’environ une collision mortelle sur cinq impliquait une forme de distraction ou d’inattention du conducteur. Une enquête d’observation menée dans tout le Canada en 2016 et en 2017 a révélé que 2,9 % des conducteurs arrêtés aux intersections utilisaient des cellulaires tenus en main, soit une augmentation d’environ 25 % depuis l’étude précédente menée en 2012 et en 2013.

Dans une enquête téléphonique réalisée en 2019 par la Fondation de recherches sur les blessures de la route (FRBR), 32 % des personnes interrogées ont déclaré qu’au cours de l’année précédente, elles avaient souvent parlé avec leur téléphone mains libres en conduisant. De plus, 12 % ont indiqué qu’elles avaient souvent parlé sur leur cellulaire en conduisant et 10 % ont déclaré qu’elles avaient souvent envoyé des textos sur leur cellulaire en conduisant. Ces trois types d’activité liées au cellulaire ont augmenté depuis l’enquête de 2010.

Photo of person texting while driving

Source: Jeune femme au volant utilisant un cellulaire, par le National Institutes of Health, 2014 (https://www.nih.gov/news-events/nih-research-matters/distracted-driving-raises-crash-risk). © 2021 par NIH.

Mesures préventives:

Toutes les provinces et tous les territoires du Canada ont des lois interdisant l'utilisation du cellulaire au volant. La police mène périodiquement des campagnes de contrôle routier dans tout le Canada afin de décourager l'utilisation des cellulaires. Selon la province et le territoire, les amendes varient de 615 $ à 1 000 $ en cas de condamnation et les conducteurs peuvent recevoir des points d'inaptitude sur leur dossier de conduite. Dans certaines provinces et certains territoires, les contrevenants peuvent également voir leur permis suspendu pendant plusieurs jours.

Il existe également diverses campagnes de sensibilisation menées par les gouvernements et les organisations non gouvernementales afin d’informer les conducteurs sur les risques de l'utilisation du téléphone cellulaire, comme Laisse faire le cellulaire (https://www.leavethephonealone.ca/fr/take-the-pledge) et le programme Drop It And Drive® de la FRBR (www.diad.tirf.ca).

Les technologies afin de désactiver le cellulaire pendant la conduite ou pour répondre aux appels entrants et aux textos avec un message indiquant aux appelants que la personne est actuellement au volant ou n'est pas disponible sont en cours de développement.

Pour plus d'informations sur la distraction au volant, consultez les sites suivants :

FAQ sur la distraction au volant:

Quel pourcentage des collisions mortelles implique la distraction au volant ?
En 2019, ce pourcentage était d’environ un sur cinq.
Dans quelle mesure est-il fréquent que les conducteurs utilisent des cellulaires en conduisant ?
Une enquête d’observation menée dans tout le Canada en 2016 et en 2017 a révélé que 2,9 % des conducteurs arrêtés aux intersections utilisaient des cellulaires, une augmentation d’environ 25 % depuis l’enquête précédente de 2012 et de 2013.
Est-il illégal de conduire un véhicule à moteur en utilisant un cellulaire ?
Oui, toutes les provinces et tous les territoires du Canada ont des lois interdisant aux conducteurs d’utiliser des cellulaires. La police mène périodiquement des campagnes d’application de la loi dans tout le Canada pour décourager l’utilisation des cellulaires. Selon les provinces et les territoires, les amendes pour l’utilisation du cellulaire varient de 615 $ à 1 000 $ en cas de condamnation et les conducteurs peuvent recevoir des points d’inaptitude sur leur dossier de conduite.
Back to Road Safety Information