Systèmes de sécurité de haute technologie pour véhicules

Contrôle électronique de stabilité

ESCIl arrive parfois que les conducteurs doivent tourner brusquement le volant afin d’éviter un danger. Mais il est facile de donner un coup de volant trop abrupt et de faire déraper l’arrière-train de la voiture, qui amorce alors un tête-à-queue, une situation que les ingénieurs de l’automobile appellent le « survirage ». Il s’agit-là d’un problème particulier lorsque les routes sont glissantes en raison de la pluie, de la neige ou de la glace. Dans de telles conditions, l’adhérence réduite des roues avant peut également empêcher le véhicule de franchir un virage aussi rapidement que le conducteur le prévoyait. Le véhicule alors continue vers l’avant, sur une trajectoire beaucoup plus droite que nécessaire, une condition qui est appelée le « sous-virage ».

Dans les deux cas, il peut s’ensuivre une perte complète de la maîtrise et une sortie de route du véhicule dans un fossé ou un capotage; le véhicule peut aussi passer directement sur l’axe central de la voie, dans la trajectoire d’autres véhicules qui circulent en sens inverse. De telles situations, ainsi que d’autres événements également indésirables, peuvent entraîner une collision et, par conséquent, des blessures aux occupants.

Le système de contrôle de la stabilité électronique applique de manière sélective les freins du véhicule et/ou réduit la puissance du moteur pour maintenir le véhicule dans la trajectoire désirée et empêcher ainsi une perte de maîtrise.

ESC Operation

Diagram courtesy of Continental Teves

Comment fonctionnent-t-ils?

De nombreux véhicules modernes sont équipés de freins antiblocage. Ces systèmes comportent des capteurs qui surveillent la rotation des roues et déterminent si une roue particulière est sur le point de se bloquer. Des électrovannes dans le circuit de freinage réduisent alors la pression de freinage sur la roue en question, ce qui l’empêche de se bloquer et permet de conserver la maîtrise de la direction.

Le système de contrôle de la stabilité électronique utilise la même technologie, mais avec certains systèmes de détection et de contrôle supplémentaires, mais en fait il applique les freins sur l’une des roues du véhicule et/ou réduit la puissance du moteur afin de contrer toute tendance du véhicule de faire un tête-à-queue incontrôlé. Le système ESC intervient automatiquement au besoin.

Imaginez-vous en train d’essayer de déplacer un gros bloc rectangulaire, et que le bloc commence à tourner, peut-être parce que la surface est inégale. Le fait de disposer d’une corde liée à un coin du bloc et de tirer sur cette corde ramène le bloc dans la ligne et contrôle ainsi la rotation. C’est précisément l’effet de la force de freinage appliquée par le système ESC sur un véhicule qui est sur le point d’amorcer un tête-à-queue incontrôlé (voir le diagramme à droite).

Des capteurs surveillent les mouvements du volant, de l’accélération et l’application des freins, ainsi que l’accélération latérale du véhicule, la rotation, et la vitesse de rotation des roues individuelles. Un microprocesseur intègre toutes ces données et détermine si le véhicule se dirige ou non dans la direction prévue par le conducteur. Dans ce cas, le système applique les freins sur l’une des roues et/ou réduit la puissance du moteur au besoin pour aider à corriger le sous-virage (ou le survirage).

Y a-t-il des risques?

Le système ESC ne peut améliorer en aucune façon l’adhérence disponible pour les pneus du véhicule et les conditions qui prévalent sur la surface de la route. Le système ne peut non plus changer les lois de la physique. Si un conducteur conduit trop vite dans une courbe de la route ou donne des coups de volant trop brusques, le système ESC ne peut pas empêcher une perte de maîtrise et une collision possible. Les conducteurs ne doivent pas pousser le système à ses limites car, si celles-ci sont dépassées, la collision qui en résulterait pourrait bien se produire à une vitesse plus élevée, avec une sévérité de collision conséquente plus grande et un risque que de blessures plus graves. .

banner_chooseesc

Que signifie les termes ESP, VSC, etc…?

Le système de contrôle de la stabilité électronique, ou ESC, est une terminologie générique pour la technologie utilisée ici. Divers constructeurs de véhicules ont recours à divers noms et différents acronymes pour décrire ce qui est essentiellement le même système. Ces acronymes comprennent : le programmes de la stabilité électronique (ESP), le contrôle de la stabilité du véhicule (VSC), le système d’assistance de stabilité du véhicule (VSA), le contrôle de la stabilité dynamique (DSC), StabiliTrak, AdvanceTrac et ainsi de suite.

Que nous dit la science?

The Effectiveness of Electronic Stability Control in Reducing Real-World Crashes: A Literature Review; Susan Ferguson; Traffic Injury Prevention; Volume 8, Issue 4; pp. 329-338; December 2007

Le présent document présente un nombre d’études qui ont examiné l’efficacité réelle des systèmes ESC. La majorité des études ont constaté que le système de contrôle de stabilité électronique est très efficace pour réduire les collisions n’impliquant qu’un seul véhicule. Cependant, le même système n’a que peu ou pas d’effet lors de collisions qui impliquent plusieurs véhicules. La réduction des collisions mortelles n’impliquant qu’un seul véhicule était estimée à 30 à 50 % pour les voitures et à 50 à 70 % pour les véhicules utilitaires sports. Les collisions mortelles avec un capotage étaient réduites d’environ 70 à 90 % avec ESC, quel que soit le type de véhicule.

The Secret of Electronic Stability Control (ESC); Christina M. Rudin-Brown and Peter C. Burns; Proc. CMRSC-XVII; Montreal, Quebec; June 3-6 2007
En dépit des avantages énormes à la sécurité que permet des systèmes ESC, on constate un manque général de sensibilisation parmi les usagers canadiens de la route quant à cette technologie. Soixante pour cent des conducteurs n’ont jamais entendu parler des systèmes ESC, et moins de 5 % possèdent un véhicule qui en est muni. Le présent document traite des raisons pour le faible niveau de sensibilisation et des implications de cette situation pour la sécurité routière. Il recommande également des stratégies pour promouvoir la sensibilisation et la demande en systèmes ESC, et pour accélérer la disponibilité de ces systèmes (document de 104 kilobits en format PDF, 12 pages et 8 références).

Liens utiles

Veuillez noter que bon nombre des liens donnés se rapportent à des pages Web qui ne sont accessibles qu'en anglais

Faits en bref

  • Le système ESC est une technologie très efficace pour empêcher la perte de maîtrise du véhicule.
  • L’un des freins du véhicule est appliqué automatiquement et/ou la puissance du moteur est réduite si le véhicule part en tête-à-queue.
  • Le système ne peut changer les lois de la physique; les conducteurs doivent donc faire toujours preuve de prudence.
  • Divers constructeurs utilisent divers noms et acronymes pour décrire la même technologie.
  • Le système ESC soit installé sur les voitures de tourisme, les véhicules à usages multiples, les camions et les autobus dont le poids nominal brut est de 4 536 kg ou moins et fabriqués le 1er septembre 2011 ou après.

Systèmes connexes :