Articles de recherche

(English) Towards the Validation of a Driving Simulator-Based Hazard Response Test for Adolescent Novice Drivers

Nom de fichier FINAL-PAPER-24.docx
Taille du fichier 1 MB
Version 1
Date ajoutée 10 juin 2012
Téléchargé 3 times/fois
Catégorie 2012 CMRSC XXII Banff
Tags Session 1C
Author/Auteur Pierro Hirsch, François Bellavance

Résumé

Les nouveaux conducteurs adolescents sont surreprésentés dans les accidents de la route. Plusieurs études ont indiqué que, comparativement aux conducteurs expérimentés, les conducteurs novices ont des compétences sous-développés dans la perception du danger, définie comme la capacité à détecter, évaluer et réagir à des événements dangereux sur la route qui augmentent la probabilité d'un accident. Certains états ou pays utilisent un test de perception des dangers de la route avant d'émettre un permis de conduire à un candidat. Les tests utilisés mesurent les temps de réaction ou sont à choix de réponses multiples, en réponse par un clic de souris à des scènes routières sur vidéo où le conducteur roule à des vitesses légales. À ce jour, les évaluations de la relation entre les scores des tests de perception des dangers et les accidents des conducteurs novices ont été mitigées. Trois explications possibles pour ces résultats sont proposées: (1) les conducteurs plus à risque ont tendance à dépasser la limite de vitesse permise ce qui a pour effet de réduire le bénéfice de percevoir les dangers de la route plus rapidement; (2) le format actuel des tests de perception des dangers ne tient pas compte des manœuvres du véhicule que ferait le conducteur en réaction aux dangers de la route qui se développent ou surviennent ; (3) la théorie sous-jacente aux tests de perception des dangers de la route est peu développée et ne comprend pas une typologie des risques routiers qui pourraient mener à une analyse plus fine des avantages des tests de perception des dangers.

Pour remédier à ces faiblesses, nous avons développé un test de réaction aux dangers de la route sur simulateur ; les conducteurs doivent ainsi sélectionner leurs vitesses et réagir en temps réel aux dangers de la route programmés pour se présenter lors de la conduite. Dix-neuf événements sont répartis à intervalles d'environ une minute dans trois environnements routiers : urbain, rural, et autoroute. Un groupe de nouveaux conducteurs jeunes et un groupe de conducteurs expérimentés ont participé à l'étude de validation du test de réaction aux dangers de la route sur le simulateur. Les résultats indiquent que, comparativement aux conducteurs novices, les conducteurs expérimentés, en moyenne, anticipent et réagissent plus tôt aux dangers de la route. Un test de réaction aux dangers de la route sur simulateur pourrait potentiellement être utilisé pour l'évaluation et la formation des nouveaux conducteurs ainsi que des conducteurs expérimentés et vieillissant.

Pierro Hirsch, François Bellavance