Articles de recherche

(English) The Safety Benefits of 2+1 Roads and their Feasibility in the Canadian Context

Nom de fichier cmrsc19_66.pdf
Taille du fichier 145 KB
Version 1
Date ajoutée 7 juin 2009
Téléchargé 3 times/fois
Catégorie 2009–CCMSR–XIX–Saskatoon
Tags Session 6A
Author/Auteur Mustapha Zayoun

Résumé

La route « 2+1 », mise en oeuvre initialement dans les années 1990, est une mesure novatrice en matière d’infrastructure utilisée dans plusieurs pays européens visant à réduire le nombre de collisions frontales fatales en éliminant les tentatives de dépassement inappropriées et inattentives. Ces routes à trois voies sont marquées de manière à ce que la voie centrale offre aux deux sens de la circulation la possibilité de dépassement, en alternance. Les voies de circulation opposées sont séparées soit par un câble métallique flexible servant de barrière, soit par une double ligne continue. Le principal avantage des routes 2+1 est la réduction globale des incidents de collisions fatales et de la gravité des collisions par rapport aux routes à chaussée unique régulières. Cela devrait être effectué en grande partie par la réduction de la frustration des conducteurs et par le transfert des collisions de la catégorie fatale à la catégorie des blessures mineures. Par ailleurs, les routes 2+1 ont grandement amélioré le niveau de service opérationnel des routes. L’infrastructure routière du Canada est en mesure de profiter grandement de la conversion des routes à un modèle 2+1, particulièrement ces routes à chaussée unique dans les régions rurales qui ont un taux de collisions fatales grandissant. Cette nouvelle conception de route 2+1 cible plusieurs objectifs que vise le Canada dans le cadre du Vision Sécurité Routière 2010 :
3. une diminution de 40 % du nombre d’usagers de la route blessés mortellement ou grièvement sur des routes rurales (définies comme des routes à deux voies où la limite de vitesse est de 80-90 km/h);
4. une diminution de 20 % du nombre d’usagers de la route tués ou grièvement blessés dans des accidents impliquant un véhicule commercial.
L’étude avait pour objectif principal d’évaluer les avantages sur le plan opérationnel et de la sécurité des routes 2+1 et la faisabilité de leur mise en place pour les routes canadiennes. L’étude a démontré que plusieurs conditions idéales doivent être présentes pour justifier l’implantation d’une route 2+1, dont un important volume de trafic (bas niveau de service), de longs tronçons droits de 6 km avec un nombre limité d’intersections et aucun pont. L’Alberta a effectué une étude de faisabilité sur les routes 2+1 et en est arrivé à la conclusion que, comme la majorité de ses routes ont déjà un haut niveau de service avec une libre circulation et qu’elles ont plusieurs intersections, il ne serait donc pas pratique d’implanter des routes 2+1. Bien que ce ne soit pas faisable pour l’Alberta de mettre en place la totalité du concept des routes 2+1, ils ont implanté une voie de dépassement à différentes sections d’une route en particulier.
L’implantation de routes 2+1 au Canada aurait des incidences positives dans les zones où les conditions idéales sont présentes. Il incombe à toutes les administrations du Canada d’évaluer leurs routes et les zones de collisions fréquentes et d’implanter les routes 2+1 lorsque c’est possible.

Mustapha Zayoun