Articles de recherche

(English) The Role of Environment in Cyclist Injuries in Toronto -- Some Methodological Questions

Nom de fichier 3C-Balasubramanian_FP_The-Role-of-Environment-in-Cyclist-Injuries-in-Toronto.pdf
Taille du fichier 227 KB
Version 1
Date ajoutée 16 juin 2014
Téléchargé 10 times/fois
Catégorie 2014 CMRSC XXIV Vancouver
Tags Research and Evaluation, Session 3C
Author/Auteur Kumar Balasubramanian, Mary L Chipman, Michael Escobar, Anne Harris, Conor, C. O. Reynolds, Kay Teschke, Meghan Winters
Stream/Volet Research and Evaluation

RÉSUMÉ

Le vélo est devenu un moyen de transport très populaire en zones urbaines. Cet article utilise
les données de l'étude "Bicyclists' Injuries and the Cycling Environment" (BICE) mené à Vancouver
et à Toronto. Il examine des facteurs environnementaux qui pourraient influer les
blessures à vélo au centre-ville de Toronto. Il examine également l'efficacité d'appariement
fondé sur l'intersection (ou non) par rapport à l'ajustement pour le statut d'intersection dans la
modèle.
Nous avons extrait les données de Toronto (n = 276) de l'ensemble globale de données BICE
(n = 690). Les cyclistes adultes qui ont été blessés et traités à l'un des trois services d'urgence
de Toronto ont été recrutés. Les chercheurs ont identifié trois sites au long de la route du cycliste:
celui où la blessure s'est produite (cas) et deux autres sites (contrôles). Un contrôle a
été sélectionné au hasard et l'autre choisi au hasard après l'appariement fondé sur si la
blessure s'est produite à un intersection ou non. Les caractéristiques de chaque site ont été
comparées en utilisant une régression logistique conditionnelle.
En comparant des sites de cas avec les sites de contrôle aléatoire, les blessures étaient significativement
probable à des endroits avec une descente par rapport aux sites avec terrain plat
(OR 3,06; 1,77 à 5,29). La proximité aux voies de tramway a également augmenté le risque de
blessure (OR 3,68; 2,13 à 6,37), et de même la proximité aux jonctions (OR 3,03; 1,29 à 7,09).
Les blessures étaient significativement moins communes aux intersections qu'ailleurs sur la
route (OR 0,63; de 0,41 à 0,96 ). Lorsque les sites de cas ont été comparés aux sites de contrôles
appariés pour intersection, la pente descendante et la présence de voies de tramway
sont restés significatives.
Ces résultats suggèrent que l'environnement physique des rues de Toronto jouent un rôle important
en déterminant les risques de blessures pour les cyclistes et doit être amélioré pour
réduire les blessures.