Articles de recherche

(English) Structural qualification of glass-fiber reinforced concrete bridge barrier using vehicle crash test

Nom de fichier 103.pdf
Taille du fichier 2 MB
Version 1
Date ajoutée 26 mai 2013
Téléchargé 2 times/fois
Catégorie 2013 CMRSC XXIII Montréal
Tags Session 9B
Author/Auteur H.R. Khederzadeh, K. Sennah

Résumé

La corrosion de l’armature d’acier exposée aux éléments agressifs est l’une des principales causes de détérioration de dispositifs de retenue installés sur les ponts. En plus de résoudre les problèmes de corrosion et de durabilité, les produits en polymères renforcis de fibres (PRF) présentent également des propriétés mécaniques impressionnantes. Des calculs récents réalisés par l’Université Ryerson sur les dispositifs de retenue PL-3 pour les ponts, ont menés à la présentation de trois conceptions différentes incorporant des tiges en PRF avec têtes d’ancrages, des tiges PRF courbes et des tiges PRF avec un crochet de 180° à une extrémité. En raison des propriétés exceptionnelles en tension jumelées avec un grand module d’élasticité (V-ROD HM) et puisque les tiges en PRF courbes ont des propriétés inférieures aux tiges droite, le concept comportant des tiges droite avec têtes d’ancrages fut retenu pour le projet de recherche proposé. Une glissière de retenue pour pont PL-3 de 27.6, fut construite à l’aide de la conception utilisant des têtes d’ancrages avec des tiges V-ROD HM afin d’effectuer un essai d’impact à l’aide d’un véhicule. Ce rapport résume la procédure d’essai et les résultats obtenus suite au test d’impact sur une glissière PL-3 renforcis avec des tiges munies de têtes d’ancrage. Le test d’impact fut réalisé selon les normes MASH [6] niveau 5 (TL-5) qui implique un camion avec remorque 36000V circulant à une vitesse de 80km/m à un angle de 15º degrés par rapport au dispositif de retenue. Le test d’impact a démontré que le dispositif de retenue PL-3 résiste à l’impact et redirige le véhicule de façon sécuritaire. Le véhicule n’a pas perforé la glissière et n’a pas basculer par-dessus cette dernière. Aucun fragment de béton ou autre débris provenant de la glissière n’ont pénétrés la cabine ou n’ont engendrés des risques pour les occupants et pour les environnements avoisinants. Aucune déformation de la cabine du conducteur n’a été observée. Le véhicule est demeuré à la verticale pendant et après la collision.

H.R. Khederzadeh, K. Sennah