Articles de recherche

(English) Speech-based Interfaces for Use While Driving: The Impact of Email Speech Output

Nom de fichier 5b3.pdf
Taille du fichier 484 KB
Version 1
Date ajoutée 27 juin 2004
Téléchargé 8 times/fois
Catégorie 2004 CCMSR XIV Ottawa
Tags Gagnant du prix Dr. Charles H. Miller , Session 5B
Author/Auteur S. Lalande, J.L. Harbluk
Award/Prix Dr. Charles H. Miller

Résumé

Simone Lalande et Joanne L. Harbluk

Simone Lalande et
Joanne L. Harbluk

Le but de la recherche était d’évaluer l’impact des systcmes de sortie vocale sur la capacité des conducteurs r détecter des événements dans l’environnement, r maintenir leur performance de conduite, et r répondre correctement aux informations présentées dans des courriels lus r voix haute. Douze conducteurs ont écouté des courriels préenregistrés présentés en trois formats audio : un provenant d’une voix humaine et les deux autres de voix synthétiques (concaténation et formant). Les conducteurs ont du écouter ces courriels en conduisant un trajet dans un simulateur de conduite. Les courriels étaient d’un niveau de difficulté « facile » ou « difficile », et requéraient une réponse (oui ou non) des conducteurs. Pour évaluer la distraction cognitive des conducteurs, ceux-ci ont du compléter une tâche de détection d’événements. Cette tâche consistait r activer le clignotant lorsqu’un symbole présenté dans un ou l’autre des rétroviseurs extérieurs avait changé. Les conducteurs ont aussi conduit le trajet lorsque aucun courriel leur était présenté, pour établir un niveau de comparaison. Les conducteurs ont aussi évalué subjectivement leur niveau d’effort mental. Les résultats de l’étude ont révélé que les systcmes de sortie vocale ont affecté plusieurs mesures. Les résultats de la tâche de détection d’événements indiquent que le type et la qualité du systcme ont affecté la précision avec laquelle les conducteurs ont détecté des changements dans leur environnement. Spécifiquement, les conducteurs étaient moins compétents r détecter un événement lorsque l’un ou l’autre des systcmes de voix synthétique était utilisé. Ni le type de voix ni le niveau de difficulté des courriels ont affecté le rendement de conduite enregistré par le simulateur. Le type de systcme a aussi influencé la précision avec laquelle les conducteurs ont répondu aux courriels. Les conducteurs ont moins bien réussi r répondre correctement aux courriels présentés en l’une des voix synthétiques (concaténation) qu’r ceux enregistrés par la voix humaine. Les évaluations subjectives faites par les conducteurs ont indiqué qu’écouter les voix synthétiques requérait plus d’effort mental qu’écouter la voix humaine. Les systcmes de voix r bord peuvent paraître plus prometteurs que ceux requérant l’attention visuelle et / ou manuelle des conducteurs. Par contre, il faut considérer les couts cognitifs associés r l’utilisation de ces systcmes. Les résultats de cette étude démontrent que meme si les interfaces vocales sont de type mains libres, leur utilisation peut nuire r la capacité de détecter des événements dans l’environnement pertinents r la conduite sécuritaire. De plus, la capacité des conducteurs r décoder l’information contenue dans le message et r répondre de façon adéquate aux courriels a aussi été affectée dans cette étude. Les implications pour le design et la sécurité des technologies vocales r bord sont discutées.

S. Lalande, J.L. Harbluk