Articles de recherche

(English) Road Safety through Network Screening and In-Service Road Safety Reviews at Signalized Intersections in the Town of Markham

Version 1
Date ajoutée 6 juin 2010
Téléchargé 0 times/fois
Catégorie 2010 CMRSC XX Niagara
Tags Session 3B
Author/Auteur Ravi Bhim, Margaret Parkhill, Balendra Sinnadurai, David Porretta

Résumé

Objet : L’objet de ce document est d’exposer la méthode proactive de gestion de la sécurité adoptée par la ville de Markham pour étudier la sécurité routière aux carrefours munis de feux de circulation. La ville a eu recours à une méthode d’analyse de réseau pour sélectionner les carrefours qui offrent les meilleures chances d’améliorer la sécurité. Les carrefours retenus ont alors fait l’objet d’un examen plus approfondi pour déterminer les contre-mesures appropriées pour améliorer la sécurité de tous les usagers de la route. L’objet de l’analyse de réseau est de cerner et de classer par ordre de priorité les lieux qui offrent des possibilités d’améliorer la sécurité et qui méritent donc une étude plus approfondie. Pour procéder à des études techniques détaillées des lieux qui se prêtent à une amélioration, il faut des moyens financiers et d’autres ressources, et il est important de cibler les ressources disponibles là où elles sont susceptibles d’avoir les retombées les plus intéressantes. En mettant en œuvre une procédure efficace d’analyse de réseau qui permet de cerner les « lieux prometteurs » (c.-à-d. les lieux qui se prêtent à une sécurité rentable parmi tous les lieux candidats), la ville est alors mieux armée pour cibler ses fonds et ses ressources avec efficacité.
Méthode : Au moyen des données sur les collisions, la densité de circulation et les carrefours recueillies de 1995 à 2004 relativement à tous les carrefours munis de feux de circulation, on a conçu des fonctions de rendement en matière de sécurité (FRS). Cette méthode d’analyse de réseau, qui utilise l’approche empirique de Bayes (EB), a permis de classer tous les carrefours munis de feux de circulation qui offrent les plus grandes chances d’une amélioration de la sécurité. L’analyse de réseau a abouti à l’établissement d’une liste par ordre de priorité des carrefours munis de feux de circulation en fonction de leur potentiel d’améliorer la sécurité (PAS). Les dix premiers carrefours munis de feux de circulation de l’analyse de réseau ont été examinés plus en détail à l’aide du « Guide canadien des études de sécurité des routes en service » (Association des transports du Canada, 2003).
Résultats : D’après l’analyse des données recueillies au cours des examens de la sécurité des routes en service, on a recommandé plusieurs contre-mesures éventuelles susceptibles d’améliorer la sécurité pour tous les usagers de la route. Parmi ces contre-mesures éventuelles, mentionnons : des mesures techniques comme la synchronisation des feux de circulation, l’amélioration des caractéristiques géométriques, les phases protégées des feux, l’application des règlements et les programmes d’éducation. Les contre- mesures ont été décrites et, lorsqu’ils existaient, on a fourni les facteurs de modification des accidents (FMA). Ce rapport contient plus de précisions sur les résultats de l’analyse de réseau, sur les éventuelles contre-mesures et la stratégie de mise en œuvre adoptée par la ville.
Conclusions : La ville de Markham est l’une des rares municipalités du Canada a avoir conçu et adopté une démarche proactive quantitative pour résoudre les problèmes de sécurité à ses carrefours munis de feux de circulation. La ville étudie activement d’autres façons novatrices d’assurer la sécurité routière. Il faut inviter un plus grand nombre de municipalités à adopter une approche aussi économique et bénéfique pour remédier aux problèmes de sécurité de leur réseau routier. La sécurité routière est un élément qui intéresse la plupart des municipalités canadiennes; toutefois, la démarche suivie n’a pas toujours été défendable ou rentable. Le fait d’attribuer des fonds et des recours pour améliorer la sécurité routière doit être efficace si on veut obtenir les meilleurs résultats possibles. Le fait de prioriser les lieux qui se prêtent à des améliorations en fonction de méthodes défendables sur le plan quantitatif et statistique permet d’optimiser l’utilisation de moyens limités. Ce rapport expose l’approche proactive adoptée par la ville de Markham, que d’autres municipalités pourront adopter dans leur programme de travaux annuels.

Ravi Bhim, Margaret Parkhill, Balendra Sinnadurai and David Porretta