Articles de recherche

(English) Regional Community Liaison: Rural Roads Initiative

Nom de fichier Cotton.pdf
Taille du fichier 149 KB
Version 1
Date ajoutée 6 juin 2010
Téléchargé 1 time/fois
Catégorie 2010 CMRSC XX Niagara
Tags Session 1B
Author/Auteur Carol P. Cotton, Erin Kirkbride, Allison Grimes, Jennifer Mitchell, Pearman Parker, James Barlament, Courtnee Edgerston, Stuart W. Fors

Résumé

Objet : Le poste d’agent de liaison communautaire régional (ALCR) a pour but de mieux préparer les collectivités à adopter des politiques et des programmes visant à accroître la sécurité routière dans les régions rurales afin d’y réduire le nombre de morts, de blessés et d’accidents sur les chemins ruraux.
Méthode : Ce projet a été réalisé en trois phases. Au cours de la phase 1, on a sélectionné trois districts pour qu’ils participent au projet d’ALCR. On a recueilli des données qualitatives au moyen d’entrevues avec des intervenants des collectivités pour déterminer leurs connaissances existantes et leurs préoccupations au sujet de la sécurité routière dans la collectivité. Au cours de la phase 2, deux ALCR ont été embauchés pour venir en aide aux intervenants et détachés dans les districts 2 et 9, le district 8 étant un groupe témoin. Au cours de la phase 3, on a mené des post-entrevues auprès d’intervenants des collectivités un an après la mise en place des ALCR. On a noté l’état de préparation des collectivités à l’issue de ces entrevues au moyen de la même méthode qu’à la phase 1. On a comparé les notes pour déterminer la préparation de chaque collectivité à vouloir changer, et toutes les entrevues ont été analysées pour en dégager les thèmes communs (n = 54).
Résultats : Les notes avant et après l’entrevue qui déterminent la préparation d’une collectivité à changer affichaient des écarts significatifs (p < 0,001) dans les districts 2 et 9, mais pas dans le district 8. Aucune différence ne s’est dégagée au niveau des comtés. Les notes aux entrevues individuelles différaient sensiblement sous le rapport des efforts actuels de la collectivité, des connaissances des efforts de la collectivité, du leadership, du climat dans la collectivité, des connaissances de la question et des ressources consacrées aux mesures de prévention. Cinq grands thèmes se sont dégagés des entrevues sur la question de la sécurité routière dans les collectivités rurales : 1) pénurie de main-d’œuvre et de financement; 2) manque d’accessibilité et de sensibilisation; 3) apathie des résidents à l’égard de la sécurité routière; 4) connaissance limitée des résidents; et 5) niveau de préoccupation à l’égard de la sécurité routière parmi les dirigeants. Conclusions : Les intervenants des dossiers de sécurité routière dans les collectivités rurales ont le sentiment de ne pas bénéficier du soutien des populations locales pas plus qu’ils ne croient disposer des outils nécessaires pour bien faire leur travail. L’apathie à l’égard de la sécurité routière constatée dans les collectivités rurales doit être résolue par les dirigeants locaux. Pour que les ALCR sensibilisent plus les gens aux problèmes de sécurité routière et fassent diminuer le nombre d’accidents, de blessés et de morts, ils doivent : 1) promouvoir la participation des citoyens, 2) élargir les partenariats des agences communautaires, 3) multiplier les pratiques exemplaires de sécurité routière, 4) resserrer la collaboration pour maximiser l’efficacité des ressources actuelles, et 5) mobiliser de nouvelles ressources dans une économie précaire. La mise en place d’un ALCR dans différentes régions d’un État permet d’adapter la résolution des problèmes et de créer des stratégies de mise en œuvre qui permettront de remédier aux problèmes uniques de sécurité routière que l’on constate dans les collectivités individuelles au sein des régions.

Carol P. Cotton, Erin Kirkbride, Allison Grimes, Jennifer Mitchell, Pearman Parker, James Barlament, Courtnee Edgerston and Stuart W. Fors