Articles de recherche

(English) Ottawa's Integrated Road Safety Program

Nom de fichier cmrsc19_44.pdf
Taille du fichier 343 KB
Version 1
Date ajoutée 7 juin 2009
Téléchargé 3 times/fois
Catégorie 2009–CCMSR–XIX–Saskatoon
Tags Session 3A
Author/Auteur Jerry Thomas

Résumé

Malgré les progrès importants qui avaient été constatés au chapitre de la sécurité routière dans les années précédentes, le nombre de collisions à déclaration obligatoire ainsi que le nombre de blessures et de décès survenus dans des accidents de la route ont augmenté à Ottawa de 1999 à 2003. Ce phénomène ainsi que les résultats d’un sondage d’opinion réalisé en 2002, qui révélait que la vitesse excessive et la conduite agressive devaient constituer deux des trois premières priorités des services de police selon les citoyens d’Ottawa, ont amené la Ville d’Ottawa et le Service de police d’Ottawa à conclure qu’il fallait prendre des mesures différentes des précédentes afin d’améliorer la sécurité routière dans la ville.
On estimait qu’une démarche nouvelle et innovatrice s’imposait, soit la mise en place d’un programme qui permettrait de regrouper les ressources de la Ville et celles des forces policières, et d’en assurer la meilleure utilisation possible. Ce programme devait, grâce à une démarche en trois volets (ingénierie, éducation, application de la loi) véritablement unifiée, sensibiliser la population aux enjeux et aux priorités en matière de sécurité routière, et, en fin de compte, convaincre les usagers de la route qu’ils peuvent accroître leur propre sécurité et celle des autres en changeant d’attitude et en adoptant des comportements plus sécuritaires. Cette démarche devait s’appuyer sur diverses stratégies concertées et axées sur les trois volets déjà mentionnés (ingénierie, éducation, application de la loi) ainsi que sur la publicité et, dans la mesure du possible, l’implication des médias.
C’est pour assurer la mise en oeuvre de ces stratégies que le Programme intégré de sensibilisation à la sécurité routière d’Ottawa a été lancé, au mois de juin 2003. Il a nécessité le recrutement d’un coordonnateur, de 18 agents de police affectés à la circulation, d’un analyste de la circulation et de trois commis à la saisie de données. Les responsables du programme ont repris pour la région d’Ottawa l’objectif fixé dans le cadre de la Vision sécurité routière 2010 de Transports Canada pour l’ensemble du pays, soit une réduction de 30 p. 100 du nombre de décès et de blessures graves attribuables à des accidents de la circulation d’ici à 2010.
Plusieurs initiatives importantes ont été prises au cours des cinq années qui se sont écoulées depuis la mise en place du programme, et notamment les suivantes : lancement du Programme d’application sélective – Circulation (PASC), qui donne lieu à des campagnes de sensibilisation et d’intervention; établissement d’un programme de surveillance aérienne; et réalisation de campagnes d’envergure afin d’accroître la sécurité des usagers de la route vulnérables, tels que les cyclistes, les piétons et les jeunes conducteurs, de réduire les collisions dues à la vitesse excessive, les collisions avec des cerfs, les chocs par l’arrière, etc.

Il s’est écoulé suffisamment de temps pour qu’il soit possible de présenter des résultats préliminaires, notamment les résultats d’un sondage d’opinion mené auprès de la population, des données sur les collisions à déclaration obligatoire, les blessures et les décès, et des données comparatives pertinentes (résultats de sondages sur la conformité aux règlements avant et après les campagnes de sensibilisation, par exemple). Il s’est également écoulé suffisamment de temps pour pouvoir rendre compte des enseignements tirés de l’élaboration et de la mise en place d’un programme multidisciplinaire intégré comme le Programme intégré de sensibilisation à la sécurité routière d’Ottawa.

Jerry Thomas