Articles de recherche

(English) On-road and Simulated Driving: Concurrent and Discriminant Validation

Nom de fichier FINAL-PAPER-67.doc
Taille du fichier 162 KB
Version 1
Date ajoutée 10 juin 2012
Téléchargé 3 times/fois
Catégorie 2012 CMRSC XXII Banff
Tags Session 2B
Author/Auteur Katherine Wood, Daniel Mayhew, Herb Simpson, Lawrence Lonero

Résumé

Objectif : Une évaluation dans plusieurs sites et à plusieurs niveaux de l'efficacité de l'éducation des conducteurs ainsi qu'une évaluation d'envergure sur l'éducation des conducteurs sont actuellement en train d'être effectuées par la Fondation de recherches sur les blessures de la route et Northport Associates (NPA) à l'aide d'un financement d'un consortium qui comprend : AAA Foundation for Traffic Safety (AAAFTS), Centres d'épidémiologie et de prévention (CDC), Société d'assurance publique du Manitoba et la National Highway Traffic Safety Administration (NHTSA). Un segment de l'évaluation comprend un examen des changements au niveau des résultats des étudiants, notamment les connaissances, les attitudes, les opinions, les pratiques et les compétences de conduite. La plupart de ces résultats sont évalués au moyen d'un questionnaire. Même si les autoévaluations fournissent des renseignements utiles sur les compétences de conduite, une mesure plus objective comme celle obtenue à l'aide d'un examen sur route ou d'un simulateur améliorerait grandement la validité des hypothèses. Pour évaluer la performance, les simulateurs de conduite assurent un milieu plus contrôlé et sécuritaire que les examens sur route. Toutefois, la plupart des simulateurs servent à enseigner des compétences de conduite et ne permettent pas de les évaluer. De plus, la validité des simulateurs pour évaluer les compétences de conduite, surtout celles de jeunes conducteurs, n'a pas bien été établie. Le présent document décrit une paire convergente d'études qui examine la validité d'un simulateur de conduite pour évaluer les compétences de conduite.

Méthodes : Une étude de validité simultanée a été conçue pour comparer la conduite sur route avec celle à l'aide d'un simulateur, c. à d., dans quelle mesure un examen de conduite sur route se compare-t-il à un examen de conduite à l'aide d'un simulateur. Une étude de validité discriminante a comparé la conduite à l'aide du simulateur avec trois groupes de conducteurs qui n'avaient pas le même niveau d'expérience : un groupe de vrais débutants qui n'avaient aucune expérience de conduite, un groupe de conducteurs novices qui avait terminé leur cours de conduite automobile et qui détenait un permis temporaire, et un groupe de conducteurs chevronnés jouissant de tous les pleins droits associés au permis de conduire. Cette conception d'étude a déterminé la mesure dans laquelle un examen de conduite simulée établit une distinction entre les conducteurs " non qualifiés " et " qualifiés " en ce qui a trait à leur expérience de conduite. Ces deux études de validation ont été réalisées à Winnipeg, au Manitoba, Canada.

Résultats : L'étude de validité simultanée a montré un degré raisonnable de concordance relativement à la répartition des erreurs de conduite sur route et des erreurs détectées à l'aide du simulateur. La présente étude a trouvé une relation importante entre les deux examens lorsque la performance était hiérarchisée en fonction des erreurs. En d'autres termes, en général, les pires conducteurs d'après l'examen sur route étaient aussi les pires conducteurs d'après le simulateur. L'étude de validité discriminante a montré des différences importantes au niveau des erreurs de conduite et des dangers prévus parmi les groupes. Les diverses mesures d'erreurs de conduite démontraient que les débutants performaient moins bien que les conducteurs novices, les conducteurs chevronnés commettaient le moins d'erreurs.

Conclusions : Cette enquête a établi que la conduite sur route et celle à l'aide du simulateur sont intimement liées et que le simulateur peut établir une distinction entre les conducteurs ayant différents niveaux d'expérience. Ces résultats appuient l'utilisation du simulateur en tant qu'évaluation valide de la conduite aux fins de recherche.

Katherine Wood, Daniel Mayhew, Herb Simpson, Lawrence Lonero