Articles de recherche

(English) New Zealand drivers’ perceptions of the costs and benefits of speeding: Comparison to Canadian data

Nom de fichier 7B-Rudin-Brown_FP_New-Zealand-Drivers-Perceptions-of-the-Costs-and-Benefits-of-Speeding-Comparison-to-Canadian-Data.pdf
Taille du fichier 322 KB
Version 1
Date ajoutée 17 juin 2014
Téléchargé 10 times/fois
Catégorie 2014 CMRSC XXIV Vancouver
Tags Research and Evaluation, Session 7B
Author/Auteur Deborah McLeod, Tim Rowland, Christina M. Rudin-Brown, Thomas Smahel, Andreas Rose
Stream/Volet Research and Evaluation

Résumé

Vitesse inadaptée et la vitesse sont des préoccupations de sécurité routière graves à travers le
monde. Bien que le pourcentage de « free-running »2 conducteurs de Nouvelle-Zélande qui
voyagent au-dessus de la limite de vitesse a diminué au cours de la dernière décennie, la
vitesse demeure l'une des sources les plus courantes à la participation accident, avec le coût
social total estimé à $ 675 000 000 NZD (580 millions de dollars canadiens).
Des recherches antérieures ont montré que certains conducteurs sous-estiment les coûts de
vitesse risque de sécurité et de carburant. Beaucoup de conducteurs ont tendance à surestimer
la quantité de temps qui sera enregistrée si elles adoptent des vitesses plus rapides. Il est
intéressant, par rapport aux conducteurs qui estiment de façon réaliste les conséquences de
vitesse, les conducteurs qui choisissent mal les économies de temps de plus en plus la vitesse
du véhicule sont plus susceptibles de se livrer à eux-mêmes excès de vitesse.
Excès de vitesse qui en résulte parce que les conducteurs pensent que les avantages
l'emportent sur les excès de vitesse des coûts et des risques est au coeur de cette recherche.
Programmes d'éducation du conducteur qui ciblent ce type d'excès de vitesse en
communiquant des informations réalistes sur les risques et les avantages de la vitesse peuvent
diminuer ce genre de comportement de vitesse intentionnelle.
L'étude a enquêté sur les perceptions et la compréhension des coûts et des avantages de la
vitesse de 850 conducteurs de Nouvelle-Zélande et comparé les résultats avec les données
d’une enquête canadienne similaire, afin d'analyser et contraster des similitudes et les
différences en vue de formuler des recommandations pratiques et réalistes en ce qui concerne
des possibilités d'éducation appropriées. Bien que les deux échantillons aient partagé une large
compréhension des avantages et des inconvénients perçus de l'excès de vitesse, il y avait des
différences qui pourraient être utilisés pour cibler des contre-mesures éducatives et excès de
vitesse plus efficaces. Par exemple, les conducteurs de Nouvelle-Zélande étaient plus
susceptibles que les Canadiens de voir les sanctions comme les excès de vitesse comme
principal inconvénient de la vitesse, et ainsi accélérer les contre-mesures qui mettent l'accent
sur les sanctions peuvent avoir plus d'influence en Nouvelle-Zélande par rapport au Canada.
D'autre part, l'amélioration de l'application des limites de vitesse au Canada par le biais - par
exemple - l'utilisation des radars automatiques pourrait influencer les automobilistes canadiens
à voir le risque de sanctions comme une conséquence négative la plus probable de l'excès de
vitesse.
Enfin, l'analyse typologique a révélé que conducteur excès de vitesse «types» identifiées dans
les données Nouvelle-Zélande sont comparables à ceux identifiés au Canada. Ces groupes
pourraient être utilisés pour affiner les possibilités d'éducation à une région ou d'une population
donnée, en particulier dans les cas où les données démographiques ou caractéristiques d'une
population cible donnée sont connus.