Articles de recherche

Traumatologie virtuelle du membre pelvien lors d’un choc piéton - vers un critère de blessures du genou ligamentaires

Nom de fichier 064-arnou-8a.pdf
Taille du fichier 750 KB
Version 1
Date ajoutée 3 juin 2007
Téléchargé 2 times/fois
Catégorie 2007–CCMSR–XVII–Montreal
Tags Gagnant du prix Dr. Charles H. Miller , Session 8A
Author/Auteur P.J. Arnoux, M. Behr, L. Thollon, C. Brunet
Award/Prix Dr. Charles H. Miller

Résumé

Dr. Robert Baird (R.) presents the Dr. Charles H. Miller Award for 2007 to Dr. Pierre-Jean Arnoux (L.)

Dr. Robert Baird (R.) presents the Dr. Charles H. Miller Award for 2007 to Dr. Pierre-Jean Arnoux (L.)

La traumatologie des membres pelviens, lors d’un choc piéton, se traduit fréquemment par des lésions osseuses et ligamentaires. Ces lésions, si elles ne mettent pas en jeu le pronostic vital, induisent un traitement médical long et couteux. Afin de limiter ces blessures, tout au moins leur sévérité, les recherches expérimentales et numériques en biomécanique des chocs sont conduites pour évaluer les mécanismes lésionnels. Dans cc contexte, l’etre humain virtuel, une fois validé, permet d’accéder à des données non mesurables expérimentalement. En utilisant un modèle détaillé du membre pelvien LLMS, un critère de blessure du genou ligamentaire, qui relie les niveaux de déformation des structures ligamentaires et la cinématique globale du membre pelvien (en particulier la flexion latérale et le cisaillement latéral), a pu etre proposé. Ce critère, initialement base sur des essais fractionnés de flexion latérale et de cisaillement, a été confronté à des situations de choc réalistes. Les résultats obtenus, s’ils confirment la pertinence de ces critères de blessure dans certaines situations, montrent la nécessité de définir un critère qui combine les deux mécanismes de cisaillement et de flexion latérale. Enfin, la hauteur du point d’impact a une influence déterminante sur les mécanismes de blessure et le risque lésionnel du membre inférieur et également le critère de blessure associé. Ces résultats viennent confirmer les données expérimentales obtenues et posent les bases d’un critère de blessure du genou ligamentaire, qui pourrait etre prochainement intégré dans la future réglementation sur la sécurité des piétons.

P.J. Arnoux, M. Behr, L. Thollon, C. Brunet