Articles de recherche

(English) Excessive Speeding in Canada: A Survey of Attitudes, Opinions and Behaviours

Nom de fichier cmrsc19_22.pdf
Taille du fichier 98 KB
Version 1
Date ajoutée 7 juin 2009
Téléchargé 7 times/fois
Catégorie 2009–CCMSR–XIX–Saskatoon
Tags Session 2A
Author/Auteur Kyla Marcoux, Ward Vanlaar, Robyn Robertson, Paul Boase

Résumé

Au Canada, on estime que plus de 20 % des collisions sont causées par la vitesse excessive ou une conduite trop rapide compte tenu des conditions routières. En 2006, ces collisions ont été la cause d’environ 800 décès et d’environ 3 000 blessures graves sur les routes canadiennes. L’objectif de ce document est de décrire et d’interpréter les résultats d’un sondage sur la vitesse excessive dans le but de fournir des renseignements pertinents sur cette question. Les données ont été rassemblées par l’entremise d’un sondage sur l’opinion publique effectué à partir d’un échantillon aléatoire de conducteurs canadiens qui ont été interviewés au téléphone par Opinion Search inc. en septembre 2007. Les critères d’inclusion étaient les suivants : être détenteur d’un permis de conduire valide et avoir conduit au cours des 30 derniers jours. Les données ont été pondérées selon la région, le sexe et l’âge pour éviter toute partialité. Les distributions de fréquence unidimensionnelles, leur intervalle de confiance de 95 % et les variables chi carré ont été calculées en tenant compte de la conception de l’échantillonnage stratifié et pondéré. La régression logistique multidimensionnelle a également été utilisée, en tenant compte des effets de la conception de l’échantillonnage. Les résultats ont démontré que plus des deux tiers des Canadiens croient que la vitesse excessive est un enjeu très important sur le plan de la sécurité routière. Même si cette question préoccupe grandement le public, environ 5,4 millions de Canadiens ont avoué qu’ils conduisent bien au-delà de la limite de vitesse permise. De plus, environ 80 % des Canadiens ont indiqué qu’ils voient très souvent d’autres conducteurs dépasser la limite de vitesse. Les Canadiens qui sont préoccupés par cette question sont moins susceptibles d’avouer qu’ils conduisent bien au-delà de la limite de vitesse permise. Cependant, 20 % d’entre eux admettent qu’ils conduisent au-delà de la limite de vitesse permise. Environ 895 200 conducteurs circulant sur des routes canadiennes ont eu à freiner ou à manoeuvrer pour éviter d’avoir un accident en raison d’une vitesse excessive. La majorité de ces conducteurs ont affirmé que cela leur était arrivé à plus d’une reprise. Néanmoins, la plupart des gens qui conduisent à une vitesse excessive affirment qu’ils maîtrisent leur véhicule. Des analyses sur les profils des conducteurs qui avouent conduire à une vitesse excessive ont également été menées. En conclusion, toute stratégie pour régler les questions liées à la vitesse excessive doit tenir compte de telles constatations. De plus amples renseignements sur les gens qui conduisent à une vitesse excessive sont nécessaires et un profil plus détaillé de ces personnes pourrait être utile pour orienter et mettre en oeuvre des mesures de prévention.

Kyla Marcoux, Ward Vanlaar, Robyn Robertson, Paul Boase