Articles de recherche

(English) Effects of a Feedback-Reward System on Headway Time

Nom de fichier FINAL-PAPER-19.docx
Taille du fichier 2 MB
Version 1
Date ajoutée 10 juin 2012
Téléchargé 4 times/fois
Catégorie 2012 CMRSC XXII Banff
Tags Session 4C
Author/Auteur Maryam Merrikhpour, Birsen Donmez, Vittoria Battista

Résumé

Les collisions par l'arrière représentent environ 30% des collisions et les conducteurs qui maintiennent un espace insuffisant avec les autres risquent davantage d'être impliqués dans ce type de collision. Une façon pour les conducteurs de maintenir une distance appropriée avec les autres véhicules est d'utiliser des technologies qui mesurent et surveillent ces distances et les signalent au conducteur au besoin. Le présent document examine les effets engendrés par un système qui donne de la rétroaction et qui récompense en fonction de l'écart entre les véhicules. Les données utilisées aux fins de cette recherche ont été recueillies auprès de 37 participants (âgés de 20 à 70 ans) lors d'un essai sur le terrain commandé par Transports Canada. Dans cet essai de terrain, on a examiné un système de rétroaction récompense qui donne de la rétroaction et qui récompense les conducteurs lorsque ceux-ci maintiennent un écart sécuritaire entre les véhicules (? 1,2 seconde) et respectent la limite de vitesse établie. L'essai comportait trois volets : la phase de référence (deux semaines), de l'intervention (douze semaines) et la phase postérieure à l'intervention (deux semaines). Pendant la phase d'intervention, une rétroaction en temps réel était donnée par un dispositif d'affichage de bord. Les participants accumulaient également des points en récompense et pouvaient visionner des renseignements connexes sur un site Web spécial. Les résultats indiquent que l'intervention a amené une augmentation de 10% du taux de respect de l'écart sécuritaire. De plus, lorsque les conducteurs ne respectaient pas un écart sécuritaire entre les véhicules, la moyenne de cet écart était plus grande pendant la phase de l'intervention que pendant celle de référence. Ainsi, l'intervention a eu un effet positif même lorsque les conducteurs n'étaient pas en conformité. Dans une large mesure, ces avantages ne semblent pas s'être répercutés lors de la phase postérieure à l'intervention.

Maryam Merrikhpour, Birsen Donmez, Vittoria Battista