Articles de recherche

(English) Causes of collisions involving one large truck and one passenger vehicle in the United States

Nom de fichier Ellis.pdf
Taille du fichier 280 KB
Version 1
Date ajoutée 6 juin 2010
Téléchargé 3 times/fois
Catégorie 2010 CMRSC XX Niagara
Tags Session 7A
Author/Auteur Mike Ellis, Craig Good

Résumé

On estime que les voitures de tourisme sont impliquées dans deux fois plus de collisions que les poids lourds, selon la distance parcourue. Cet écart offre sans doute d’intéressantes possibilités aux décideurs et aux autres responsables de la sécurité routière de réduire les collisions impliquant des voitures de tourisme. S’il était possible de réduire le taux d’accidents des voitures de tourisme pour qu’il équivaille à celui des poids lourds, on épargnerait des milliers de vies chaque année et on éviterait encore plus de blessures. L’objet de cette étude était d’analyser l’écart dans le taux d’accidents entre les poids lourds et les voitures de tourisme. Une étude récente, intitulée Large Truck Crash Causation Study (LTCCS), a été menée par la Federal Motor Carrier Safety Association (FMCSA), la National Highway Traffic Safety Association (NHTSA), et le ministère des Transports (DOT) des États-Unis. La LTCCS est la première étude nationale qui cherche à déterminer les événements cruciaux et les facteurs s’y rattachant qui contribuent aux accidents graves survenant à des poids lourds. La LTCCS donne une analyse approfondie et très détaillée d’un peu plus de 1 000 accidents graves impliquant des poids lourds. Les enquêteurs de la LTCCS ont procédé à une analyse approfondie de chaque collision et ont présenté sous forme de tableaux des précisions sur la principale raison de l’accident et les facteurs qui y ont contribué. Seules les collisions impliquant un poids lourd et une voiture de tourisme ont été retenues pour l’étude. On a procédé à une analyse des données sur l’échantillon de collisions pour déterminer les tendances de la cause des accidents et procéder à des comparaisons directes entre les deux populations. Quatre cent quatre-vingt-six collisions répondaient aux critères de l’étude. On a établi que la voiture de tourisme était la raison cruciale de l’accident dans 66 % des collisions étudiées. Les facteurs humains étaient la raison cruciale dans 90 % de l’ensemble des collisions. Les avaries des véhicules et les conditions environnementales étaient un facteur critique dans seulement 8 % des collisions. Dans l’échantillon de collisions impliquant à la fois un poids lourd et une voiture de tourisme, ce sont les conducteurs des voitures de tourisme qui couraient plus de risques que les chauffeurs de poids lourd d’être la cause de la collision du fait qu’ils s’étaient endormis, qu’ils avaient des problèmes de santé, qu’ils étaient distraits, qu’ils faisaient preuve d’inattention, d’une surveillance insuffisante et qu’ils avaient de piètres réactions. Ils étaient également beaucoup plus nombreux à prendre le volant sous l’emprise de l’alcool.

Mike Ellis and Craig Good