Articles de recherche

(English) Assessing the feasibility of applying data linking for injury prevention in the commercial motor vehicle workplace

Nom de fichier Rempel.pdf
Taille du fichier 125 KB
Version 1
Date ajoutée 6 juin 2010
Téléchargé 2 times/fois
Catégorie 2010 CMRSC XX Niagara
Tags Session 7A
Author/Auteur Garreth Rempel, Jonathan D. Regehr, Jeannette Montufar

Résumé

Cet article décrit la démarche et les résultats d’une étude de faisabilité visant à appliquer le couplage des données à la prévention des blessures dans le milieu des véhicules commerciaux de l’Alberta. L’étude, la première de son genre au Canada, est une première mesure qui permettra de comprendre les causes et les caractéristiques des collisions des véhicules commerciaux en Alberta afin de déterminer les contre-mesures qui s’imposeront à l’avenir. Les gouvernements de nos jours utilisent de nombreuses bases de données pour faire des recherches, élaborer des politiques, établir des plans et des programmes. Il existe une foule de bases de données pour l’analyse de la sécurité des véhicules commerciaux; toutefois, alors que chaque base de données peut prendre en charge des besoins et des analyses particuliers, il s’est avéré difficile d’utiliser ces bases de données ensemble pour créer une « base de connaissances améliorées » susceptible d’aider à améliorer la sécurité routière, en particulier les problèmes liés au milieu des véhicules commerciaux. Le couplage des données facilite l’intégration des bases de données et permet aux responsables de la voirie de choisir et d’évaluer des contre-mesures et des stratégies de sécurité routière propres aux facteurs de causalité des collisions de la route à certains lieux et d’évaluer et de calculer les prévisions des coûts économiques de différents types de collisions. Toutefois, en raison de la complexité de cette question et de la grande diversité des propriétaires de données et de bases de données existantes, il est nécessaire de commencer par comprendre les types de données qui existent pour procéder à des analyses afin d’évaluer la faisabilité d’appliquer le couplage des données à la prévention des blessures. L’évaluation de la faisabilité du couplage des données décrite dans cet article comprend quatre parties : 1) un examen de la documentation sur le couplage des données afin d’en déterminer les avantages et les difficultés; 2) un inventaire et la caractérisation des bases de données existantes; 3) le développement de l’architecture du couplage des données; et 4) la détermination des difficultés qui risquent d’entraver la faisabilité du couplage des données. Les difficultés qui se rattachent au couplage des données sont des questions d’ordre politique et législatif, des problèmes techniques et des problèmes institutionnels et administratifs. L’inventaire et la caractérisation des données consistent à déterminer les bases de données essentielles et périphériques. Les bases de données essentielles sont jugées critiques pour les efforts de couplage des données alors que les bases de données périphériques sont celles qui, si on les relie aux bases de données essentielles, seront utiles pour quelques interrogations ou applications très précises. Les agents de couplage des données pour chaque base de données sont assimilés à la base de données sur les collisions qui tient lieu d’élément central. L’architecture mise au point utilise la matrice de Haddon pour déterminer les couplages de données efficaces entre les bases de données qui précèdent les collisions, sur les collisions et postérieures aux collisions, qui décrivent le conducteur, le véhicule/le transporteur et la route/l’environnement. L’application du couplage des données à la prévention des blessures dans le milieu des véhicules commerciaux en Alberta est faisable et donne un point de vue plus holistique des causes et des caractéristiques des collisions des véhicules commerciaux. Ce point de vue facilite l’évaluation des mesures contre les collisions, améliore les stratégies de réduction des collisions, permet de mieux prioriser les investissements et d’émettre des directives politiques et réglementaires judicieuses. En outre, l’évaluation de faisabilité décrite dans cet article peut servir de document d’orientation à d’autres administrations qui s’intéressent à des études semblables sur le couplage des données.

Garreth Rempel, Jonathan D. Regehr and Jeannette Montufar